Alors que des informations sur le feu vert de certains pays, dont l’Arabie saoudite et l’Irak, au retour de Damas dans les rangs de la Ligue arabe apparaissent, une source diplomatique a indiqué que cette organisation travaillait déjà sur une résolution en ce sens.

La Ligue des États arabes travaille sur un projet de résolution portant sur la réadmission de la Syrie au sein de cette organisation. Son texte pourrait être soumis à l’examen des membres lors du sommet social et économique arabe prévu fin janvier à Beyrouth, d’après une source diplomatique arabe.

«La Ligue arabe travaille sur un projet de résolution portant sur la réadmission de la Syrie au sein de cette organisation. Il est possible qu’elle soit soumise au sommet dédié au développement économique et social qui se tiendra le 20 janvier à Beyrouth», a déclaré l’interlocuteur de l’agence ajoutant que, d’après ses informations, l’Égypte soutenait cette initiative.

Plus tôt, plusieurs pays et même le parlement arabe s’étaient prononcés en faveur du retour de la Syrie au sein de l’organisation régionale. Il a été en outre communiqué qu’il n’était pas à exclure que le Président syrien puisse être invité au sommet de la Ligue prévu en mars prochain en Tunisie.
Cela étant dit, la Ligue elle-même ne confirme pas ces informations.

La Syrie avait été suspendue de la Ligue des États arabe en novembre 2011 en raison des affrontements des forces gouvernementales avec l’opposition armée. Plusieurs pays arabes avaient alors rappelé leurs ambassadeurs à Damas. Les autorités syriennes avaient ensuite annoncé qu’elles rejetaient la décision des chefs de diplomatie arabes et avaient qualifié sa suspension d’illégale.La semaine dernière, la chaîne libanaise Al Mayadeen avait fait savoir que l’Arabie saoudite, considérée comme le principal opposant aux autorités syriennes dans le monde arabe, avait déclaré qu’elle ne s’opposait pas au retour de Damas au sein de la Ligue. Des médias avaient ensuite rapporté, se référant à des sources diplomatiques syriennes, que Damas n’allait pas solliciter son retour au sein de cette organisation.

Le 3 décembre c’est l’Irak à son tour qui a soutenu le retour de la Syrie dans les rangs de l’organisation.

Etiquette: ; ; ; ;