De Moscou à Bethléem en passant par Damas, les chrétiens orthodoxes célèbrent Noël ce 7 janvier. Les festivités et cérémonies ont débuté la veille dans de nombreux lieux de culte.

Les chrétiens orthodoxes russes, serbes ou encore égyptiens (coptes) célèbrent ce 7 janvier la naissance de Jésus et la visite des mages. Ils suivent le calendrier julien (introduit par Jules César), qui comporte un écart de 13 jours avec le calendrier grégorien. Comme il est d’usage, les festivités célébrant la nativité ont débuté la veille au soir.

En Russie, la célébration de cette importante fête religieuse a notamment été marquée par la traditionnelle messe organisée à la cathédrale de la Transfiguration de Saint-Petersbourg, en présence du président Vladimir Poutine.

Для плеера требуется установить Flash Player

Dans l’imposante cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, la messe a été conduite par le patriarche de l’Eglise orthodoxe russe Kirill en présence du Premier ministre russe Dmitri Medvedev et de sa femme Svetlana.

Le patriarche de l’église orthodoxe russe Kirill célèbre la messe de Noël dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, le 6 janvier.

A Bethléem, un des épicentres du monde orthodoxe et lieu de naissance de Jésus selon la tradition chrétienne, des centaines de personnes se sont également réunies dans la Basilique de la Nativité.

Même atmosphère de communion en Syrie malgré le contexte sécuritaire. A Damas, les Arméniens de confession orthodoxe ont célébré une messe de Noël à l’église Saint-Sarkis.

En Egypte, où l’on compte quelque 7,5 millions de coptes, une messe s’est tenue à Alexandrie malgré un contexte marqué par la menace terroriste et les pressions pesant sur les minorités religieuses. Le 2 novembre dernier, une attaque contre un bus de fidèles à proximité d’un monastère copte, dans la province d’al-Minya, à environ 260 kilomètres au sud du Caire, avait fait au moins sept morts et 14 blessés. Elle avait été revendiquée par l’Etat islamique quelques heures plus tard.

Au Caire, la capitale du pays, le président Abdel Fattah al-Sissi a participé à la célébration de la Nativité dans une gigantesque cathédrale inaugurée quelques heures plus tôt.

La nouvelle Eglise orthodoxe ukrainienne indépendante du patriarcat de Moscou, dont la création a été reconnue officiellement par le patriarche œcuménique de Constantinople (Istanbul) Bartholomée Ier le 6 janvier, a également tenu sa première liturgie à Kiev ce 7 janvier, en présence du président ukrainien Petro Porochenko. La cérémonie s’est déroulée dans la cathédrale Sainte-Sophie datant du XIe siècle.

Etiquette: ; ; ; ; ;