Sur le fond des préparatifs de l’Union européenne en vue des élections législatives, qui peuvent être décisifs pour la future politique de l’UE, l’Italie et la Pologne pourraient unir leurs efforts contre les gègres dictées par le couple Berlin – Paris.

 

Il s’agit du concept de « nouveau printemps européen », annoncé par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur de l’Italie, Matteo Salvini, à la suite des résultats de la visite en Pologne, rapporte Deutsche Welle.

En tant que célèbre eurosceptique, Salvini a promis de créer un «nouvel équilibre» en Europe. Dans le même temps, selon lui, l’Italie et la Pologne agiront dans ce processus en tant que « protagonistes ». Il a également déclaré que le concept de « nouveau printemps européen » serait basé sur « de vraies valeurs chrétiennes ». Le programme même comportera dix points et les travaux de sa création ont déjà démarré. Le ministre polonais de l’Intérieur, Joachim Brudzinsky, qui avait initié la visite du politicien italien à Varsovie, a assuré à son tour que les pays n’avaient pas l’intention de suivre la voie du Brexit et de quitter l’Union européenne.

Au lieu de cela, ils veulent nettoyer l’UE elle-même. « Nous devons influencer à quoi ressemblera notre foyer européen commun », a déclaré le diplomate.

M. Salvini a également assuré que l’Europe serait confrontée à des changements radicaux en été, soulignant la nécessité de s’éloigner des principes de la bureaucratie. « C’est une chance historique », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Varsovie.

Etiquette: ; ; ; ;