À Vinnitsa (ouest du pays), les croyants orthodoxes n’ont pas permis les provocations des activistes du « Prvaviy sektor » (organisation ultra-nationalise).

Для плеера требуется установить Flash Player

Les gens ont formé une sorte de mur avec ses corps devant la cathédrale Sainte-Croix et ont contraint les soi-disant patriotes, à voire fascistes, à enlever leurs masques.

Cette information a été divulgée par l’ancien député du parlement ukrainien Aleksey Jouravko.
Les néo-nazis sont venus mettre au point la promotion de la soi-disant Eglise unifiée ukrainienne, portant sur leurs bras des chevrons terrifiants de la Division SS «Dead Head». L’incident est devenu une sorte d’examen de la connaissance des fondements de la foi.

Selon une édition locale, «en quelques minutes, tout était fini. Le prêtre Varsonofiy, ses paroissiens et ses saints pères sont est retournés dans l’église. Et les nationalistes, en baissant les drapeaux et en prenant une photo de groupe comme souvenir, se sont retirés ».

Etiquette: ; ;