L’ancien boxeur professionnel accusé d’avoir frappé des gendarmes le 5 janvier à Paris, a été placé hier soir en détention provisoire.

Для плеера требуется установить Flash Player

Il a sollicité un délai pour préparer sa défense. Il risque jusqu’à 5 ans de prison ferme et 75 000 euros d’amende. Il est également visé par une deuxième enquête, les enquêteurs ayant trouvé, lors de la perquisition de son domicile dans l’Essonne, un fusil de chasse.