Selon le Premier ministre Edouard Philippe, le gouvernement s’apprête à adopter des lois d’urgence pour punir plus sévèrement les manifestants anti-mondialistes.

Les nouvelles mesures vont durcir sensiblement les peines pour les personnes qui participent à des émeutes, a déclaré Philippe, tout en ajoutant qu’il était toujours « nécessaire de préserver la liberté » de manifester en France. Ceux qui veulent protester pacifiquement ne devraient pas être punis, a-t-il dit.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre des nouvelles mesures  » d’ordre public  » dévoilées par le gouvernement après que les manifestations de la veste jaune aient entraîné des violences contre les policiers et les bâtiments du gouvernement.
Le bureau de Philippe a déclaré lundi dans un communiqué que le gouvernement adopterait  » une position très ferme  » contre la  » violence inacceptable qui persiste dans tout le pays « .

Philippe a également déclaré à la chaîne TF1 qu’une importante force de police de 80.000 hommes sera déployée en France samedi prochain, dont 5.000 à Paris. Plus de 1 000 personnes ont déjà été inculpées dans le cadre des manifestations et des émeutes, a-t-il ajouté.

Etiquette: ; ; ;