Une opération d’envergure contre les terroristes de Daech* et d’Al-Qaïda* et de nombreux gangs criminels commence dans les régions du sud-ouest de la Libye, selon l’Armée nationale libyenne (ANL) commandée par le maréchal Khalifa Haftar.

L’Armée nationale libyenne (ANL) lance une opération militaire importante dans le sud-ouest de la Libye, a annoncé mardi Ahmed al-Mismari, porte-parole de l’ANL, lors d’une conférence de presse à Benghazi.

Selon lui, l’opération est appelée à libérer cette région des terroristes de Daech*, d’Al-Qaïda* et de gangs criminels.

Le porte-parole avait précédemment indiqué que l’ANL contrôlait près de 90% du territoire du pays.Ces dernières années, l’ANL a libéré de vastes territoires de l’est de la Libye, chassant notamment les radicaux des villes de Benghazi et de Derna.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli d’un gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, soutenu par l’Onu et l’UE, et dans l’est, d’un parlement élu par le peuple et appuyé par l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar. L’Onu propose d’organiser des élections générales en Libye au printemps 2019, en vue de former des organes du pouvoir légitimes et universellement reconnus.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Etiquette: ; ; ; ;