Un engin artisanal a explosé dans la nuit de mardi à mercredi devant «Sorbillo» l’une des pizzerias emblématiques de Naples, provoquant de légers dégâts et l’indignation en Italie.

«Maintenant voilà les bombes», a déclaré sur Facebook Gino Sorbillo, patron de cette institution du centre de Naples conseillée par tous les guides touristiques, ajoutant que de tels actes sont «démoralisants».

Le restaurateur se désole de l’impact d’agressions de ce genre : «mes excuses à la bonne Naples, à la bonne Italie et à tous ceux qui vivent honnêtement». L’explosion a endommagé une porte et détruit l’auvent de la terrasse. «Nous rouvrirons bientôt», a-t-il promis. Selon des médias italiens, il a assuré n’avoir jamais fait l’objet de tentatives d’extorsion.

«Il n’y a pas de place pour la peur», a assuré le vice-Premier ministre Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et originaire de la région de Naples, berceau de la pizza.

«Cher Gino, tu n’as pas à t’excuser, le monde connaît la valeur de Naples et de son peuple. Ceux qui doivent s’excuser sont ceux qui tentent de faire de l’ombre à la beauté de notre terre avec ces gestes vils», a-t-il ajouté.

Etiquette: ; ;