Peu après la polémique qui avait éclaté sur les réseaux sociaux autour de son apparence, la nouvelle Miss Algérie est de nouveau la cible de vives critiques. Cette fois-ci, c’est son point de vue sur la polygamie qui incite ses défenseurs d’hier à s’attaquer à elle.

La nouvelle Miss Algérie provoque une deuxième polémique sur les réseaux sociaux deux semaines après son élection, selon Algérie Monde Infos.

Peu après la polémique qui avait éclaté sur les réseaux sociaux autour de son apparence, la nouvelle Miss Algérie est de nouveau la cible de vives critiques.

«Dieu permet à l’homme d’épouser quatre femmes. Si mon futur mari désire épouser d’autres femmes, je n’aurais aucun problème à cela», a-t-elle déclaré, invitée à une émission télévisée.

C’est cette déclaration, même si elle a été chaleureusement accueillie sur le plateau de télévision, qui a été suivie d’une vague de commentaires.

«Elle est pour la polygamie, et rien que pour ça, je change d’avis à son sujet. [Elle est] une honte pour la femme algérienne et je ne parle pas du tout de sa beauté», a écrit un internaute.

Khadidja Benhamou, originaire du sud du pays, est devenue 4 janvier Miss Algérie 2019. C’est la première femme noire à recevoir ce prix. Ce choix a été contesté par certains sur les réseaux sociaux, mais d’autres ont apprécié la décision du jury. Interrogée à la télévision concernant la vague d’insultes l’ayant ciblée sur les réseaux sociaux suite à son élection, Khadidja Benhamou a préféré ignorer ses détracteurs. Elle a nié l’existence du racisme en Algérie et a indiqué qu’à chacun sa beauté.

Etiquette: ; ; ; ;