Une panne de câble sous-marin de grande envergure a privé d’accès à internet les 100.000 abonnés recensés dans le Royaume de Tonga. Une panne qui porte un coup dur à l’économie tonguienne, dépendante du tourisme et des versements de l’étranger. Les autorités estiment que cette coupure durera de deux à trois semaines.

Le Tonga sera privé d’internet pendant au moins deux semaines suite à la rupture dimanche soir d’un câble de fibre optique passant sous la mer. Les autorités ont bloqué les réseaux sociaux, en se limitant à la connexion locale par satellite, beaucoup moins puissante, pour les communications de première urgence.

Les 100.000 abonnés du petit royaume polynésien devront donc désormais se passer notamment de Facebook et de YouTube, ou encore passer des réservations sur des vols.La rupture du câble en fibre optique, long de 827 kilomètres et reliant le Tonga aux îles Fidji, est considérée par certains comme une catastrophe, car elle coupe son lien avec le monde extérieur et paralyse presque entièrement le tourisme, l’une des principales sources de revenus du pays.

«Les entreprises ne peuvent plus passer de commandes, les compagnies aériennes ne peuvent plus prendre de réservations», a expliqué à l’AFP, Mary Fonua, rédactrice en chef du média en ligne Matangi Tonga. Les paiements par cartes sont également impossibles, de même que les transferts d’argent depuis l’étranger réalisés par la diaspora et dont dépendent de nombreuses familles.

La réparation prendrait deux à trois semaines, avertissent les spécialistes. Ils ignorent toujours la cause de cet incident.

Etiquette: ; ; ; ; ;