Le Président vénézuélien élu Nicolas Maduro a assuré que rien ne l’empêcherait de gouverner jusqu’à l’expiration de son mandat affirmant qu’il bénéficiait du soutien de la population et de l’armée et que son pays honorerait tous ses engagements.

Le Président vénézuélien Nicolas Maduro qui a prêté serment le 10 janvier a déclaré qu’il ne quitterait pas son poste avant l’expiration de son mandat en 2025.

«Je continuerai à gouverner durant toutes les années qui m’incombent en tant que Président de la République jusqu’en 2025, avec un soutien civil et militaire», a déclaré le chef de l’État devant la Cour suprême de justice.

Le Président élu a assuré qu’il ne renoncerait en aucun cas aux engagements de son pays signalant l’importance de la justice pour préserver la paix dans le pays.

«Je demande que justice soit faite au Venezuela pour qu’il y ait la paix (…), pour que l’État social soit respecté (…). S’il y a justice, il y a une République (…) ni la République, ni la patrie ne seront perdues», a-t-il proclamé.

L’opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l’Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s’est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment. Donald Trump l’a reconnu comme «Président par intérim» et a déclaré qu’il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d’organiser un coup d’État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

Etiquette: ; ; ;