L’Union européenne s’attend à ce que les États-Unis lui fournissent des explications sur leur intention de retirer leurs troupes de Syrie, a annoncé Colin Scicluna, directeur général adjoint du service diplomatique de l’UE pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Le départ des troupes américaines du sol syrien n’étant pas «encore très clair», l’UE espère avoir plus d’informations de la part des États-Unis lors d’une rencontre qui se déroulera bientôt à Washington, a déclaré ce lundi Colin Scicluna, directeur général adjoint du service diplomatique de l’UE pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, aux audiences à la commission des affaires étrangères du Parlement européen.

«La façon dont le retrait des forces se déroule n’est pas encore très claire. Nous espérons que nous obtiendrons probablement plus de clarté la semaine prochaine, lors d’une réunion à Washington de la coalition internationale luttant contre Daech*», a-t-il indiqué.Selon lui, l’UE travaille déjà depuis quelque temps «sur un ensemble de mesures qui sera présenté lors de la prochaine réunion».

«Pourtant, le résultat de ce travail dépend, bien entendu, de notre capacité à avoir des partenaires locaux sur place, en particulier les États-Unis. On a maintenant des doutes sur la manière d’y procéder», a-t-il ajouté.

Le 19 décembre 2018, Donald Trump a annoncé le départ le plus rapidement possible des militaires américains de Syrie, martelant que les États-Unis ne joueraient plus le rôle de «gendarme du Moyen-Orient».Par la suite, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie, tout en soulignant que la victoire sur les djihadistes de Daech* ne signifiait pas la fin de la coalition antiterroriste dirigée par Washington.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;