Les autorités des Emirats arabes unis se préparent dimanche à accueillir en grande pompe le pape François, premier chef de l’Eglise catholique à fouler le sol de la péninsule arabique, berceau de l’islam.

Une heure avant de s’envoler pour Abou Dhabi dans le cadre de cette visite historique, le souverain pontife a pressé les parties impliquées dans le conflit au Yémen de « favoriser de manière urgente le respect des accords établis » pour une trêve à Hodeida (ouest), essentielle à l’acheminement de l’aide internationale.

« Je suis avec grande préoccupation la crise humanitaire au Yémen. La population est épuisée par le long conflit et de très nombreux enfants souffrent de la faim (…). Le cri de ces enfants et de leurs parents monte devant Dieu », a lancé le pape argentin.

Avant de quitter Rome, il a également posté un message sur Twitter: « Je suis sur le départ pour les Emirats arabes unis. Je me rends dans ce pays comme un frère pour écrire ensemble une page de dialogue et parcourir ensemble les chemins de paix. Priez pour moi! ».

Selon son programme, cette visite historique doit en effet être dominée par la dialogue entre les religions.

Etiquette: ; ; ; ;