Des associations et partis indépendantistes catalans ont annoncé aujourd’hui plusieurs manifestations contre le procès de leurs dirigeants impliqués dans la tentative de sécession d’octobre 2017 qui débute mardi à la Cour suprême de Madrid.

Un premier rassemblement est prévu le premier jour du procès, le 12 février, dans plusieurs villes de Catalogne, dont Barcelone. Le 16, une grande manifestation est prévue dans la métropole catalane avec pour mot d’ordre « L’autodétermination n’est pas un délit ». La vingtaine d’organisations appelant à manifester a également annoncé une « grève générale » en Catalogne le 21 février et une manifestation à Madrid le 16 mars.

Leur porte-parole, l’ancien élu d’extrême gauche indépendantiste David Fernandez, a fustigé « un procès contre le peuple catalan », incitant à « sortir dans la rue de manière massive et régulière ». Douze dirigeants séparatistes seront jugés à partir de mardi pour leur rôle dans la tentative de sécession d’octobre 2017. Le parquet a requis à leur encontre de 7 à 25 ans de prison.

Etiquette: ; ;