L’armée américaine a tiré mardi autour de minuit un missile Minuteman III. Cet engin balistique intercontinental devait détruire une cible dans le Pacifique, mais les militaires n’ont toujours pas confirmé le succès du test. Quelques heures plus tard, l’armée russe a procédé au test de son missile balistique intercontinental Iars.

L’US Air Force a annoncé mardi avoir réalisé un test de missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III, lancé depuis la Californie.

L’engin a été lancé depuis la base de Vandenberg à 23h01 heure locale (07h01 mercredi GMT). Le tir a été diffusé en direct sur le site du Pentagone.

Для плеера требуется установить Flash Player

Le missile, qui n’était pas armé, devait détruire une cible dans la zone de l’atoll Kwajalein, qui fait partie de l’archipel des îles Marshall, situé au centre de l’océan Pacifique.

L’armée américaine n’a pas pour l’instant confirmé le succès du test.

Ce lancement du Minuteman III a été le premier depuis le début de l’année 2019, alors que le Minuteman III est testé en moyenne quatre fois par an. En 2018, l’US Air Force avait réalisé trois tirs réussis de l’engin les 25 avril, 14 mai et 8 mai. En revanche, le test effectué fin juillet a échoué: le missile a été détruit au-dessus de l’océan Pacifique en raison d’une «anomalie».Malgré la fin de la Guerre froide, les États-Unis ont encore des centaines de missiles Minuteman III sur des bases de lancement disséminées dans tous les États-Unis.

Quelques heures après le tir américain, l’armée russe a annoncé avoir testé son missile balistique intercontinental Iars, lancé depuis le cosmodrome de Plissetsk, à 800 km au nord de Moscou.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;