Après que l’École internationale algérienne de Paris a décidé «de proscrire la prière aux élèves», la ministre algérienne de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, a prôné, lundi, l’interdiction de la prière dans les établissements scolaires, a indiqué le site Observ’Algérie.

La ministre algérienne de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, a prôné lundi l’interdiction de la prière dans les établissements scolaires lors d’une conférence de presse.

Ainsi, elle a soutenu la décision de l’École internationale algérienne de Paris «de proscrire la prière aux élèves, enseignants et fonctionnaires dans l’enceinte de l’école», a indiqué le site Observ’Algérie.

«Quand les élèves vont à l’école, ils y vont pour étudier, pour apprendre. Ce qui s’est passé à l’École algérienne de Paris, c’est qu’une élève qu’on a avisée est sortie dans la cour découverte de l’école et [a prié, ndlr] d’une manière très ostentatoire», a précisé Nouria Benghabrit.

Cette déclaration a été faite sur fond de polémique déclenchée après la décision de la directrice de l’École algérienne de Paris de suspendre une élève pour avoir accompli sa prière dans l’enceinte de l’établissement, a encore indiqué le site.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;