Le secrétaire général de la Maison-Blanche par intérim a déclaré qu’il ne pouvait «absolument pas» exclure la possibilité d’un nouveau shutdown, si aucun accord avec le Congrès n’était trouvé avant le 15 février sur le financement du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique dont Donald Trump juge la construction indispensable.

La Maison-Blanche n’écarte pas l’éventualité d’une nouvelle paralysie des activités du gouvernement fédéral, si le Congrès et l’administration Trump n’arrivent pas, d’ici au 15 février, à s’entendre sur le financement de la construction du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique promise par Donald Trump pendant sa campagne électorale.

La nouvelle a été annoncée par NBC, qui se réfère au secrétaire général de la Maison Blanche par intérim, Mick Mulvaney. Il a précisé que Donald Trump ne signerait pas de documents ne comprenant pas le financement de ce mur.

Selon Mick Mulvaney, il «ne peut absolument pas» exclure la possibilité d’un nouveau shutdown.

Le 25 janvier, Donald Trump a proposé de relancer les activités du gouvernement jusqu’au 15 février sans régler la question de l’allocation de 5,7 milliards de dollars (5 milliards d’euros) pour la construction du mur à la frontière avec le Mexique. Faute d’accord avec le Congrès au sujet du financement de ce projet, le shutdown «repartira de plus belle», a souligné le locataire de la Maison-Blanche.L’administration des États-Unis a été partiellement bloquée le 22 décembre, après que les Démocrates ont refusé d’inclure le coût de la construction du mur dans le budget de l’année 2019. Ce shutdown a été le plus long de l’histoire des États-Unis.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;