Selon un sondage publié dans le Journal Du Dimanche, 73 % des Français sont favorables « la tenue d’un référendum dans les prochains mois».

L’étude a été menée par un cabinet privé sur un échantillon de 1006 personnes les 7 et 8 février courant.

Alors que le « Grand débat national » voulu par le président Macron pour répondre aux revendications des « gilets jaunes » a débuté depuis le 15 janvier, le JDD a révélé le 3 février dernier que l’Elysée envisageait la tenue d’un référendum le jour des élections européennes le 26 mai prochain.

Dans la continuité, le journal a diffusé, donc, ce dimanche 10 février, un sondage dans lequel les Français sont interrogés sur cette possibilité.

À la question « Vous personnellement, seriez-vous favorable ou pas favorable à la tenue d’un référendum en France dans les prochains mois ? » les votants ont répondu oui à 73% et non à 27%.

Il leur a ensuite été demandé « S’il devait avoir lieu, souhaiteriez-vous que ce référendum se tienne plutôt… ? »

Les résultats de cette question sont plutôt mitigés puisque 50% ont répondu « oui » et le même pourcentage « non ».

Ces chiffres se découpent de manière assez logique.

Parmi les sympathisants de la France Insoumise et du Rassemblement National, ils sont respectivement 85 et 87% à plébisciter l’idée d’un référendum.

En revanche seulement 47% des sympathisants de la majorité ont répondu favorablement.

Selon la même source, l’Elysée estime que « la réussite des débats fait peser une pression sur la suite et sur la manière dont on traduira ça politiquement ».

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a déjà annoncé être favorable à la tenue de ce référendum, mais pas à la même date que les élections européennes (26 mai).

Rien n’a encore été confirmé par l’Elysée concernant les dates arrêtées.

Sur le site internet dédié au grand débat national, des centaines de milliers de Français se sont exprimés sur des sujets comme la démocratie, la représentation nationale ou encore la citoyenneté.

L’enjeu sera, donc, pour le gouvernement de réussir à faire émerger des propositions viables pour répondre aux doléances des Français.

Le grand débat se poursuivra jusqu’au 15 mars et le président Emmanuel Macron a annoncé qu’il fera ses conclusions durant le mois suivant.

En attendant, le chef de l’Etat et de nombreux membres du gouvernement sillonnent la France à la rencontre des Français et des « gilets jaunes » pour tenter de sortir de la crise.

Pour rappel, depuis le 17 novembre, chaque samedi, des dizaines de milliers de manifestants protestent contre la politique « macroniste » et réclament des mesures en faveur du pouvoir d’achat et de la justice sociale.

Etiquette: ; ;