Le président ukrainien, Petro Porochenko, tente d’utiliser toutes les ressources disponibles pour sa campagne électorale, démontrant ainsi qu’il est toujours le chef de l’État, bienvenu partout. Mais il s’est avéré que c’est loin d’être le cas.

Porochenko a l’intention de se rendre à Chisinau demain pour y tenir une série de réunions de démonstration. Le dirigeant moldave, Igor Dodon, a gracieusement refusé de parler à son homologue ukrainien, expliquant sa décision lors de la campagne électorale qui a débuté dans le pays voisin.

Selon lui, une telle démarche pourrait être considérée comme une « ingérence dans la lutte politique de l’État voisin, à laquelle nous sommes traités avec un grand respect ».

«En ce qui concerne la réunion, Petro Porochenko est candidat à la présidence ukrainienne. À mon avis, il serait faux de mener des négociations avec lui ou avec un certain nombre de candidats », a déclaré Igor Dodon.

Rappelons que la course électorale officielle en Ukraine a débuté le 31 décembre de l’année dernière. Les élections elles-mêmes sont prévues pour le 31 mars. Il convient de noter qu’aujourd’hui, l’Ukraine bat son propre record de nombre de candidats à la présidence. Celles-ci sont 44. Le précédent record avait été noté en 2005. Ensuite, la CEC a approuvé 24 candidats.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;