Donald Trump a exhorté,lundi, les chefs militaires vénézuélien à lâcher le président Nicolas Maduro et à se ranger derrière son rival Juan Guaido, faute de quoi ils risquent de « tout perdre ».

 

« Les yeux du monde entier sont braqués sur vous aujourd’hui. » Depuis Miami, où il a pris la parole devant des migrants vénézuéliens et cubains, Donald Trump a une nouvelle fois mis en garde, lundi 18 février, l’armée vénézuélienne. Le président américain a répété qu’il préfèrerait « une transition pacifique » au Venezuela. Mais il a prévenu les officiers soutenant Nicolás Maduro qu’ils mettaient leur avenir et leur vie en danger, laissant de nouveau entendre qu’une intervention militaire américaine n’était pas à exclure.

Etiquette: ; ; ; ;