Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a promis de déployer des missiles capables d’atteindre les Etats-Unis si Washington procède au déploiement de missiles en Europe.

Au cours de son discours annuel devant le parlement russe, Poutine a affirmé que la Russie ne veut pas d’une confrontation avec les Etats-Unis. Il a, en ce sens, déclaré que le déploiement de missiles américains à courte et moyenne portée risque de compliquer la situation sécuritaire dans la région.

Une telle mesure de la part des Etats-Unis contraindrait la Russie à en faire de même. Moscou déploierait, ainsi, un armement développé capable d’atteindre les centres de prise de décision qui menacent la sécurité russe.

Poutine a assuré que l’action militaire russe est strictement défensive ne constituant aucune menace pour d’autres pays. Il a, dans ce contexte, appelé les Etats-Unis à abandonner l’idée d’une supériorité militaire par rapport à la Russie. Les Etats-Unis doivent, selon Poutine, prendre en considération la capacité et la portée des missiles russes avant d’entreprendre des mesures constituant des menaces pour la Russie.

Le président russe a critiqué la décision américaine unilatérale de se retirer du traité des forces nucléaires à portée intermédiaire. Il s’agit, selon lui, d’une violation flagrante des termes de cette convention. Washington aurait dû, selon poutine, expliquer les motifs de son retrait au lieu de recourir aux accusations successives à l’encontre de Moscou.

Le président Donald Trump avait annoncé en octobre le retrait des Etats-Unis de ce traité invoquant des prétendues violations du pacte par la Russie.

La Russie a réagi au retrait américain par la suspension de la mise en application de cet accord. Poutine a également annoncé avoir donné son autorisation au coup d’envoi du développement d’un missile supersonique à portée intermédiaire.

Etiquette: ; ;