Il est nécessaire de changer les relations politiques avec la Russie pour arriver à trouver d’autres solutions que des sanctions, selon le ministre allemand de l’Économie.

L’Allemagne n’a aucun intérêt à appliquer des sanctions antirusses imposées pour des raisons politiques, a déclaré le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier, soulignant qu’il fallait œuvrer pour changer les relations politiques.

«Personnellement, j’estime que nous n’avons aucun intérêt à ces sanctions. Nous les avons acceptées parce qu’il y avait des raisons politiques, et nous les avons régulièrement prolongées. L’UE a été unie à ce sujet, mais nous devons travailler pour changer les relations politiques et trouver d’autres solutions», a-t-il exposé.

Selon lui, le Nord Stream 2 va contribuer à réguler l’approvisionnement en gaz en Europe, en parallèle d’une réduction des apports en provenance de la Norvège et du Royaume-Uni.

«Le Nord Stream 2 contribuera grandement à stabiliser les livraisons de gaz en Europe», a souligné le ministre.

Il a noté que, pour assurer le bon fonctionnement du gazoduc, il fallait ramener la responsabilité géopolitique à un dénominateur commun. Il a rappelé que le projet du gazoduc avait déjà obtenu le feu vert de quatre ou cinq pays.

Dans le même temps, l’Allemagne est prête à accepter les livraisons de GNL américain, «capables de contribuer à la compétitivité [sur le marché, ndrl]», selon le ministre.

Ces déclarations ont été faites le lendemain de l’annonce par une source à Bruxelles que l’EU avait prolongé de six mois les sanctions contre la Russie, en raison de l’Ukraine. Elle avait, à cette occasion, ajouté huit noms supplémentaires à la liste des personnes frappées de sanctions imposées, en novembre en raison de l’incident naval dans le détroit de Kertch.

Etiquette: ; ; ; ; ;