À la veille du deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, qui aura lieu les 27 et 28 février au Vietnam, le pays d’accueil s’y prépare d’une façon active. Selon Reuters, afin d’accueillir le leader nord-coréen, les services de sécurité vietnamiens sécurisent la gare par laquelle il arrivera.

Le Vietnam se prépare à accueillir Kim Jong-un pour un sommet la semaine prochaine avec Donald Trump dans la capitale vietnamienne, où le dirigeant nord-coréen se rendra en train depuis Pyongyang, selon les sources de Reuters.

La police vietnamienne a déjà pris le contrôle de la gare de Dong Dang, ville frontalière de la Chine, où le dirigeant arrivera et d’où il sera conduit en voiture jusqu’à Hanoï, distante de 170 km.

À l’heure actuelle, les services de sécurité passent la station au peigne fin. La police vietnamienne est postée aux alentours.Le voyage, long de plusieurs milliers de kilomètres, pourrait prendre deux jours et demi avec une traversée de la Chine du nord au sud pour une arrivée annoncée le 25 février dans la capitale vietnamienne.

Le premier sommet américano-nord-coréen s’est déroulé le 12 juin à Singapour. Donald Trump et Kim Jong-un y ont signé un document par lequel Washington s’engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne». Dans le même temps, l’accord n’insiste pas sur un renoncement complet, irréversible et garanti aux armes nucléaires et sur la destruction des missiles balistiques intercontinentaux.

L’année 2018 a marqué un tournant dans l’histoire de la Corée du Nord, avec le rapprochement des deux Corées, la rencontre historique entre Kim Jong-un et Donald Trump, ainsi que la proclamation d’une voie de dénucléarisation par Pyongyang.

Etiquette: ; ; ; ; ;