La France a éliminé l’un des terroristes les plus dangereux du monde au Mali

Yahya Abu Hamman était un financier et stratège en chef de l’organisation terroriste Jamaat Nusrat al-Islam Val-Muslimin (JNIM). Ce groupe de djihadistes, directement liés à Al-Qaïda, était basé en Afrique de l’Ouest.

La France a éliminé l'un des terroristes les plus dangereux du monde au Mali

Le groupe a revendiqué la responsabilité d’une série d’attaques visant à perturber les élections au Mali en juillet dernier et des attaques récentes au Burkina Faso.

« La destitution d’un dirigeant éminent contribue à détruire des réseaux et à perturber les activités terroristes dans la région », a déclaré la ministre de la Défense, Florence Parley.

La déclaration est très audacieuse, car la structure même des groupes terroristes prévoit le remplacement rapide des spécialistes militaires à la retraite. Toutefois, l’élimination d’un terroriste de ce niveau a porté un coup sévère aux satellites d’Al-Qaida dans la région.

Les troupes françaises stationnées au Sahel ont identifié Hamman lors de son voyage dans un convoi au nord de Tombouctou le 21 février. Au cours de l’opération, les troupes françaises ont tué plusieurs militants, dont Hamman, selon des sources officielles françaises.

Les terroristes associés à Al-Qaïda et à l’État islamique utilisent le centre et le nord du Mali comme tremplin pour des attaques dans la plus grande partie de la région désertique. Les troupes françaises sont intervenues au Mali, une ancienne colonie française, avec l’appui du gouvernement de Bamako en 2013, pour isoler la rébellion touareg qui avait éclaté un an auparavant. Environ 4 500 soldats français sont basés dans le Sahel, la plupart au Mali.

L’organisation terroriste Nusrat al-Islam, connue officiellement sous le nom de Jama Nusrat al-Islam va al muslimin (JNIM) (groupe de soutien à l’islam et aux musulmans du TMIC), est une organisation terroriste militante du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest. L’organisation a été créée par la fusion des groupes terroristes Ansar Din, du Front de libération Mackinah et d’Al Mourabitoun, qui constitue la branche sud d’Al-Qaida dans les pays du Maghreb. Le bureau officiel d’Al-Qaïda est au Mali.

Après l’élimination de Yahya Abu Hamman, le groupe reste extrêmement dangereux. Il est possible que les terroristes tentent de venger la mort du chef des djihadistes. Dans ce cas, la France devrait se méfier des actes terroristes majeurs.

Tanaї Tcholkhanov, journaliste chez News-Front
Groupe Ami FaceBook de la semaine : PRO SEPARATISTE

Сommentaires:

Chargement ...