Le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un ont affiché leur optimisme aujourd’hui à Hanoï au début de leur deuxième sommet, huit mois après leur rencontre historique de Singapour.

Les deux hommes se sont serrés la main devant une rangée de drapeaux américains et nord-coréens disposés dans un hôtel luxueux de la capitale vietnamienne. « Je pense que ce sera un succès », a lancé Donald Trump lors d’un bref échange avec la presse, disant espérer que le sommet, centré sur la dénucléarisation du régime reclus, soit « équivalent ou meilleur que le premier ».

De son côté, l’homme fort de Pyongyang s’est dit « certain » de parvenir cette fois à des résultats positifs. « Je suis certain qu’il y aura cette fois de grands résultats qui seront salués par tous », a déclaré le dirigeant nord-coréen. « Je vais faire de mon mieux pour que cela se produise ». Washington exige que Pyongyang renonce à son arsenal nucléaire en échange d’une levée des sanctions mais aucune avancée concrète en ce sens n’a été enregistrée depuis le rendez-vous de Singapour.

Dans la cité-Etat, les deux dirigeants avaient signé une déclaration vague sur « la dénucléarisation de la péninsule » mais les deux parties sont en désaccord sur la signification de cette formule. « Nous avons fait tout ce chemin jusqu’à Hanoï pour nous revoir », a poursuivi le numéro un nord-coréen. « Quand j’y pense, c’était un moment où nous avions besoin de davantage de réflexion, d’efforts et de patience que tout autre moment », a-t-il poursuivi, référence apparente aux mois qui se sont écoulés depuis Singapour.

Etiquette: ;