Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et secrétaire général délégué Les Républicains, a critiqué sur BFM TV la manière de procéder de Christophe Castaner à l’égard des casseurs et l’a appelé à «devenir vraiment le ministre de l’Intérieur».

Invité sur BFM TV, Guillaume Larrivé (LR) est revenu sur la loi «anticasseurs» et s’en est pris verbalement à Christophe Castaner, ne le trouvant pas assez ferme à cet égard:

«Il faut appliquer la loi de la République, si on veut casser les casseurs, si on veut rendre la rue aux Français, qui ont le droit de se promener tous les samedis sans être inquiétés par des individus qui sont, eux, là pour casser. Et pour ça, il faut que Christophe Castaner arrête son stage, il faut qu’il devienne vraiment le ministre de l’Intérieur».

Selon lui, non seulement des «tweets compassionnels» et des «belles images» font un bon ministre de l’Intérieur, mais aussi d’autres qualités non moins importantes: «Un ministre de l’Intérieur, il doit être le patron de la place Beauvau, le chef d’État-major de la place Beauvau et il doit faire en sorte que ces interpellations de casseurs soient faites».Début janvier, Édouard Philippe avait annoncé vouloir adopter une nouvelle loi qui permettrait «de sanctionner ceux qui ne respectent pas l’obligation de déclaration préalable d’une manifestation». Le projet initial de cette loi avait été proposé par le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau.

La loi «anticasseurs», qui prévoit le renforcement des pouvoirs des forces de l’ordre contre les comportements jugés violents lors des manifestations, a été votée par l’Assemblée nationale française le 5 février. Le texte a été adopté par 387 voix contre 92. 50 députés LREM se sont abstenus. Le texte sera examiné au Sénat en deuxième lecture le 12 mars.

Etiquette: ; ; ; ;