Tandis que fin février la coalition anti-Daech* dirigée par les États-Unis avait confirmé la mort du djihadiste Fabien Clain, ce mardi l’épouse de son frère Jean-Michel Clain affirme que ce dernier a connu le même sort.

L’épouse du djihadiste français Jean-Michel Clain a déclaré à l’AFP que son mari avait été tué il y a un mois, deux jours après que le frère de ce dernier, Fabien, a trouvé la mort dans une frappe de la coalition antiterroriste dirigée par les États-Unis.

«Le drone a tué mon beau-frère, et l’obus de mortier a tué mon mari», a déclaré Dorothée Maquere.

Elle se trouvait dans une zone de rassemblement sous contrôle des forces antidjihadistes, après avoir quitté avec des centaines de personnes la dernière poche du groupe Daech dans le village d’Al-Baghouz, aux confins orientaux de la Syrie.Fin février, la coalition internationale a confirmé avoir tué lors de son raid aérien à Al-Baghouz Fabien Clain. De nationalité française, les deux frères avaient revendiqué au nom de Daech* les attentats à Paris et dans sa banlieue 13 novembre 2015. Fabien Clain avait enregistré le message audio et la voix de son frère a été identifiée comme celle de l’interprète d’un chant religieux dans cet enregistrement.

La revendication évoquait également une attaque dans le XVIIIe arrondissement qui ne s’est finalement pas produite. L’été dernier, les juges d’instruction avaient émis un mandat d’arrêt international.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Etiquette: ; ; ;