Le chef de la diplomatie française «salue la déclaration du Président Bouteflika par laquelle il annonce ne pas solliciter un cinquième mandat et prendre des mesures pour rénover le système politique algérien», a annoncé l’AFP, citant un communiqué.

Jean-Yves Le Drian s’est félicité, dans un communiqué remis lundi à l’AFP, de la décision du Président algérien Abdelaziz Bouteflika de renoncer à briguer un cinquième mandat et de «prendre des mesures pour rénover le système politique algérien».

«Je salue la déclaration du Président Bouteflika par laquelle il annonce ne pas solliciter un cinquième mandat et prendre des mesures pour rénover le système politique algérien», a indiqué le chef de la diplomatie française qui se rend en Afrique de l’Est dans le cadre d’une tournée d’Emmanuel Macron.

«La France exprime l’espoir qu’une nouvelle dynamique à même de répondre aux aspirations profondes du peuple algérien puisse s’engager rapidement», a-t-il encore noté.

«La France réitère son attachement à ses liens d’amitié avec l’Algérie en formant des vœux de paix, de stabilité et de prospérité pour l’ensemble de son peuple», a encore noté le ministre français.

Le 9 mars, le site d’information Tout sur l’Algérie avait déjà évoqué la possibilité du report de la présidentielle de 10 à 12 mois en réaction à une vague de mobilisation contre le cinquième mandat de M.Bouteflika.Abdelaziz Bouteflika est rentré dimanche en Algérie, deux semaines après avoir été hospitalisé à Genève.

Le Président est au pouvoir en Algérie depuis 1999.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;