Les États-Unis ont ajouté la banque russe Evrofinance Mosnarbank à leur liste noire pour ses liens avec le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA et le gouvernement du Président Maduro, a annoncé le département du Trésor américain.

La banque russe Evrofinance Mosnarbank figure désormais sur la liste des sanctions imposées par le gouvernement américain au Venezuela, a annoncé lundi le département du Trésor américain.

«L’entité suivante a été ajoutée à la liste SDN [Specially Designated Nationals List, ndlr] de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC): Evrofinance Mosnarbank», est-il indiqué dans le communiqué.

Selon le département du Trésor, cette banque serait liée au groupe pétrolier vénézuélien PDVSA.

Un autre communiqué du département du Trésor indique que tous les biens de l’Evrofinance Mosnarbank, ainsi que toutes les entités américaines où la banque russe détient plus de 50%, sont bloquées et doivent être signalées à l’OFAC.Dans son communiqué, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré que, par cette décision, Washington montre qu’il prendra des mesures contre les institutions financières étrangères qui soutiennent le Président Nicolas Maduro.

La crise politique a éclaté au Venezuela quand l’opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l’Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s’est autoproclamé «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d’une manifestation. Les États-Unis et une cinquantaine d’autres pays, dont la France et l’Allemagne, l’ont reconnu comme «Président par intérim». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont apporté leur soutien au gouvernement en place. Le Président Nicolas Maduro, qui a prêté serment pour son deuxième mandat le 10 janvier, a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;