Sur 600 agressions sexuelles signalées pendant la soirée du Nouvel An 2015 à Cologne, seuls trois individus ont finalement été condamnés par la justice allemande, d’après un rapport officiel.

Alors que plus de trois ans se sont écoulés depuis la tristement célèbre nuit du 31 décembre 2015 à Cologne, au cours de laquelle de nombreuses femmes avaient été victimes d’agressions sexuelles, seuls trois hommes ont été reconnus coupables pour ce chef d’accusation, selon un rapport judiciaire cité par Der Spiegel.

Au total, plus de 600 plaintes avaient été déposées par des femmes victimes de telles agressions mais aussi de vols à Cologne, en particulier près de la gare de la ville.L’affaire avait suscité une vague d’indignation et une flambée de sentiments xénophobes en Allemagne, confrontée, comme l’ensemble de l’Europe, à une crise migratoire sans précédent.

Les chiffres fournis par le tribunal de Cologne sont éloquents: pas moins de 290 enquêtes ont été ouvertes par les autorités, mais seuls 52 suspects ont été mis en examen. La justice tient à préciser que parmi les hommes mis en cause se trouvaient certes des Algériens, des Marocains, des Irakiens, mais aussi des Allemands.

À l’issue de l’enquête, trois individus seulement ont été reconnus coupables, dont deux ont été condamnés avec sursis pour «agression sexuelle» et «complicité». Selon un des anciens enquêteurs contacté par Der Spiegel, dès le début de l’affaire, «ils savaient qu’ils ne prendraient que quelques délinquants».L’hebdomadaire souligne que les trois agresseurs reconnus coupables ont été identifiés grâce aux selfies réalisés en compagnie de leurs victimes avant de les harceler. Dans d’autres cas, les femmes n’ont pas été en mesure d’identifier les auteurs d’agressions.

Etiquette: ; ; ; ; ;