Dans une interview accordée au Parisien, Anne Hidalgo a demandé au gouvernement «des explications» et «des réponses» suite aux violences commises en marge de l’acte 18 des Gilets jaunes à Paris.

«Il faut sortir de ce cauchemar. Cette fois, ça suffit», a lancé la maire de Paris dans un entretien accordé au Parisien, en commentant les violences et les pillages survenus lors de la 18ème journée de mobilisation des Gilets jaunes.

«Mon sentiment, c’est qu’on devrait […] être capable de maîtriser une situation comme celle que nous venons de vivre. Donc encore une fois, j’attends des explications. […] Nous sommes au cœur d’une crise sociale et politique majeure. Ces fractures ne peuvent pas durer. On ne peut plus continuer comme ça!», a-t-elle fustigé.

Une réunion avec le Premier ministre Édouard Philippe était prévue dimanche à 17h30 sur les «décisions fortes» promises la veille par Emmanuel Macron: une réponse au saccage d’une partie des Champs-Élysées, vitrine de la France à l’étranger. Dimanche, le parquet de Paris faisait état de 200 personnes placées en garde à vue, dont 15 mineurs.

La droite reproche en particulier à M. Macron de s’être privé d’une application rapide de la loi anticasseurs, votée cette semaine au Parlement, par sa saisine du Conseil constitutionnel.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est lui aussi pointé du doigt suite à la diffusion d’images le montrant dans une discothèque parisienne, au soir de la 17ème journée de mobilisation des Gilets jaunes. «Il y a un gouvernement qui aujourd’hui à l’évidence ne fait pas son travail», a jugé sur CNews le Premier secrétaire du PS Olivier Faure, ironisant sur les annonces «entre deux verres» du ministre. Certains groupes de Gilets jaunes ont déjà appelé dimanche à un acte 19 du mouvement social.

Etiquette: ; ; ; ; ;