Le Président vénézuélien Nicolas Maduro accuse Donald Trump d’avoir volé à son pays cinq milliards de dollars destinés à la fabrication de médicaments et d’annoncer simultanément l’envoi d’une aide humanitaire.

Nicolas Maduro estime que le gouvernement des États-Unis a volé à son pays cinq milliards de dollars (4,4 milliards d’euros environ) qui devaient servir à acheter des ingrédients pour la fabrication de médicaments.

«Le gouvernement de Donald Trump nous a volé cinq milliards de dollars destinés à l’achat du principal élément de la fabrication de médicaments au Venezuela pour les livrer aux hôpitaux, aux pharmacies et aux cliniques», a déclaré le Président vénézuélien lors de sa visite d’une fabrique de médicaments dans l’État de Miranda (nord).

Il a accusé Trump d’avoir provoqué la pénurie de médicaments au Venezuela tout en annonçant l’envoi d’une aide humanitaire.

Selon lui, priver un peuple de médicaments est une mesure des plus criminelles.

«Donald Trump, vous êtes responsable de l’une des mesures les plus criminelles en privant un peuple de médicaments alors que vous déclarez être disposé à envoyer de l’aide humanitaire. C’est de l’hypocrisie, du cynisme et du pharisaïsme», a martelé Nicolas Maduro.

Il a cependant assuré que le Venezuela était en mesure de couvrir 70% des besoins internes et que le reste était en négociation pour l’importer notamment de Russie, de Chine, d’Inde, d’Iran, de Turquie et de Biélorussie.Fin janvier, l’opposant vénézuélien Juan Guaido s’est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment au cours d’une manifestation. Donald Trump l’a alors reconnu en tant que Président par intérim.

Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont suivi l’exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme «Président en charge». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont apporté leur soutien au gouvernement en place.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;