La décision de déployer des soldats de la force Sentinelle pour la manifestation des Gilets jaunes a été commentée par le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, qui a annoncé que les soldats ont les différents moyens d’action et que «cela peut aller jusqu’à l’ouverture de feu».

La décision de déployer plusieurs milliers de soldats pour la prochaine manifestation des Gilets jaunes, décriée par certains hommes politiques, a été commentée par le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray. Il a déclaré sur France Info que «pour faire face à toute menace» les soldats peuvent ouvrir le feu.

«Cela peut aller jusqu’à l’ouverture du feu», a reconnu le général Leray.

Toutefois il a précisé que les soldats «donnent des sommations dans les cas éventuels d’ouverture du feu» et qu’ils ne l’ouvrent que «si leur vie est menacée ou celle des personnes qu’ils défendent».

«C’est arrivé par le passé. Je vous rappelle qu’au Louvre et à Orly des soldats ont été amenés à ouvrir le feu. Et donc ils sont parfaitement à même d’apprécier la nature de la menace et d’y répondre de manière proportionnée», a ajouté le général.

La mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée de manière «renforcée» samedi 23 mars, dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a expliqué, mercredi 20 mars, que cette mesure permettrait de protéger des bâtiments officiels et autres «points fixes». Annoncée par Emmanuel Macron en Conseil des ministres, cette initiative permettra aux forces de l’ordre de se «concentrer sur les mouvements, sur le maintien et le rétablissement de l’ordre», a justifié le porte-parole.

Etiquette: ; ; ; ; ;