Des conditions terribles prévalent dans le camp de réfugiés d’Al-Khol établi par les forces kurdes sous la supervision de conseillers américains. Plus de trente mille civils quittant leur domicile n’ont ni refuge, ni soins médicaux, ni nourriture.

Les enfants meurent chaque jour de malnutrition. Les forces kurdes soutenues par l’armée américaine ont souvent recours à la violence dans le camp, frappant à coups de coups. Dans le camp, il y a surtout des femmes et des enfants, mais l’atmosphère n’y ressemble pas davantage à celle d’un camp de réfugiés, à celle d’un camp de concentration du Reich nazi. Plusieurs enfants sont morts parce que les militants kurdes les ont tout simplement battus à mort.

Voir aussi : Washington a lancé une enquête sur le blanchiment d’argent de Porochenko

Les médias occidentaux n’en parlent pas, les troupes kurdes servant actuellement les intérêts de Washington. Comme d’habitude, les médias européens sont tout aussi lâches et silencieux.

Groupe Ami FaceBook du mois : UNION SLAVE

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;