Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a confirmé mercredi l’existence d’un lien financier entre l’auteur de la fusillade de Christchurch et un mouvement autrichien d’extrême droite. L’attaque survenue en Nouvelle-Zélande a fait 50 victimes.

L’auteur de la fusillade survenue dans deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, avait fait un don à une mouvance identitaire autrichienne, a confirmé mercredi le chancelier Sebastian Kurz après une réunion du gouvernement.

«Nous sommes en mesure de confirmer qu’il existait un soutien financier et donc un lien entre l’agresseur de Nouvelle-Zélande et le Mouvement identitaire en Autriche», a déclaré le chancelier. «Notre position est très claire: aucune sorte d’extrémisme quel qu’il soit, que ce soient des islamistes radicaux ou des fanatiques d’extrême droite».

Le gouvernement fédéral examine actuellement la dissolution de l’organisation, selon le quotidien autrichien OE24.

Martin Sellner, qui dirige ce groupe d’extrême droite, a reçu au début de l’année 2018 1.500 euros de la part d’un donateur portant le même nom que le suspect australien inculpé de meurtre, a précisé le porte-parole du parquet de Graz.

Le parti de Sebastian Kurz, ÖVP, gouverne le pays en coalition avec le parti d’extrême droite FPÖ, qui a de son côté rejeté des liens avec le Mouvement identitaire.Le dirigeant de ce groupe d’extrême-droit a réagi dans une vidéo publiée sur YouTube, déclarant: «Je ne suis pas membre d’une organisation terroriste. Je n’ai rien à avoir avec cet homme, sinon que j’ai reçu passivement un don de sa part.»

Il a assuré qu’il coopérerait avec la police et a qualifié l’attaque des mosquées de Christchurch «de connerie absolue».

Vendredi 15 mars, des tirs ont retenti dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. La police a désamorcé plusieurs explosifs artisanaux découverts dans des véhicules garés à proximité. L’auteur présumé d’au moins l’une de ces fusillades, Brenton Harrison Tarrant, a été inculpé de meurtres et sera maintenu en détention provisoire jusqu’à sa comparution devant la Haute Cour le 5 avril prochain.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;