La police tchèque a annoncé aujourd’hui avoir interpellé la veille deux étrangers à la demande de l’Autriche, où un Irakien, soupçonné d’«attaques terroristes» en Allemagne, avait été interpellé lundi.

«Nous pouvons confirmer que la police des étrangers a interpellé ce mercredi à l’aéroport Vaclav Havel à Prague deux étrangers (…) sur la base d’un mandat d’arrêt européen délivré par l’Office fédéral pour la protection de la Constitution et la lutte contre le terrorisme à Vienne», a indiqué la police tchèque sur Twitter.

A LIRE : Autriche : arrestation d’un suspect de sabotage ferroviaire «terroriste» en Allemagne

Arrêtés «peu après leur arrivée en République tchèque», les deux personnes ont été mises en détention et Prague est entré en contact avec les autorités autrichiennes, selon le texte. Un tribunal doit prendre une décision sur leur éventuelle extradition. Interrogé par l’AFP, la porte-parole de la police, Eva Kropacova, n’a pas voulu préciser leur identité et la nature des délits présumés qui leur sont reprochés.

A Vienne, le ministre autrichien de l’Intérieur, Herbert Kickl cité par les médias locaux, a toutefois indiqué jeudi que «deux terroristes présumés ont été arrêtés à Prague, en République tchèque, et formaient une cellule commune» avec un ressortissant irakien. Celui ci, âgé de 42 ans, interpellé lundi à Vienne, est soupçonné d’«attaques terroristes» pour avoir mené des actes de sabotage sur le réseau ferroviaire allemand en octobre et décembre 2018. Les deux incidents distincts sur des lignes de chemin de fer en Allemagne n’avaient fait ni victime ni dégât majeur mais «seule une erreur technique avait prévenu des meurtres planifiés», selon un communiqué du parquet de Vienne.

A LIRE : L’Etat islamique tricotte une toile en Ukraine

Selon un communiqué des parquets de Munich, de Berlin et de la police bavaroise, le suspect a «des sympathies manifestes» pour le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Dans les deux incidents, des documents portant des inscriptions en langue arabe avaient été retrouvés à proximité des lieux de sabotage. Un drapeau du groupe Etat islamique avait également été découvert sur la ligne de chemin de fer visée près de Berlin.

Etiquette: ; ; ;