Le ministre norvégien de la Justice, Tor Mikkel Wara, a démissionné aujourd’hui, sa compagne étant suspectée par la police d’avoir été à l’origine d’apparents actes d’intimidation contre leur couple pour donner l’impression qu’il était menacé.

«Cela a été une affaire difficile et je m’en serais aisément passée… Je suis vraiment attristée que les choses se soient passées de la sorte. Sa contribution au gouvernement nous manquera», a déclaré la première ministre norvégienne, Erna Solberg, dans une conférence de presse conjointe aux côtés de Tor Mikkel Wara.

Celui-ci, âgé de 53 ans, s’est mis à l’écart de ses fonctions il y a quinze jours après qu’il avait été rendu public que les services de sécurité norvégiens enquêtaient sur sa compagne, Laila Anita Bertheussen, sur cette affaire. Celle ci a été formellement désignée aujourd’hui comme suspecte. «Ces dernières semaines ont été dures pour moi et ma famille. La décision [de démissionner] me revient complètement», a déclaré Tor Mikkel Wara, du Parti du progrès (populiste, droite) et qui assurait ces fonctions depuis moins d’un an.

A l’automne de 2018, Laila Anita Bertheussen avait déposé plainte contre une troupe de théâtre pour avoir exposé les demeures de plusieurs personnalités politiques, et notamment la leur, dans une pièce visant à dénoncer les personnes profitant d’une Norvège qui serait devenue davantage raciste et pratiquant la ségrégation. Une série d’attaques ont visé depuis le couple, que la police soupçonne maintenant d’avoir été manigancées par Laila Anita Bertheussen.

La maison du couple et leur voiture avaient été vandalisées en décembre dernier, avec une croix gammée et le mot «raciste» dessinés sur les murs. Leur véhicule avait été livré aux flammes devant chez eux mi-mars. Dans une contribution au quotidien Verdens Gang, Laila Anita Bertheussen avait estimé que le théâtre avait violé leur intimité. La première ministre norvégienne avait également critiqué la troupe théâtrale. Un proche de Tor Mikkel Wara, Jon Georg Dale, également membre du Parti du Progrès, assurera l’intérim au ministère de la Justice avant une nouvelle nomination.

Etiquette: ;