Les associations espéraient ainsi pointer du doigt le rôle de la France dans le conflit qui oppose l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis au Yémen.

French ministers and members of parliament attend the questions to the government session prior to the vote for the French government’s SNCF reform bill at the National Assembly in Paris, France, June 13, 2018. REUTERS/Benoit Tessier

Quatre grandes ONG humanitaires ont brièvement projeté sur la façade de l’Assemblée nationale, dans la nuit de mercredi à jeudi, des messages condamnant la vente d’armements français à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, en guerre au Yémen.

À deux heures du matin jeudi, elles ont utilisé un projecteur pour faire apparaître, en lettres géantes sur les colonnes de l’Assemblée, les phrases : « Quatre ans de guerre au Yémen – Des milliers de civils tués – En France, la vente d’armes rapporte gros – Au Yémen, elle coûte cher ». L’opération n’avait fait l’objet d’aucune demande d’autorisation et a été interrompue après environ dix minutes par le passage impromptu d’une voiture de police, qui n’est pas intervenue. Aucune arrestation n’a eu lieu, a précisé l’un des organisateurs de l’opération.

Etiquette: ; ; ;