Trois Français, trois Belges et dix Brésiliens ont été arrêtés dans le port de Santos, près de Sao Paulo, au cours d’un contrôle de routine. Ils étaient membres d’un groupe qui transportait au total 360 kilogrammes de cocaïne. Ils risquent 15 ans de prison.

La police brésilienne a arrêté mercredi 16 personnes, trois Français, trois Belges et dix Brésiliens, qui partaient en croisière avec 360 kilogrammes de cocaïne dans leurs valises, ont annoncé jeudi les autorités.

Les 16 suspects, arrêtés dans le port de Santos, près de Sao Paulo, transportaient chacun entre 16 et 19 kilogrammes de stupéfiants dans leurs bagages, enveloppés dans des paquets de forme similaire, pensent les enquêteurs. Agissant de façon coordonnée, ils s’apprêtaient à embarquer dans un paquebot à destination de l’Europe, suppose la police.Selon la presse locale, le groupe comportait huit hommes et huit femmes âgées de moins de 30 ans. Ces «touristes» risquent 15 ans de prison, le nouveau Président brésilien Jair Bolsonaro ayant déclaré au sujet des trafiquants de drogue que les Brésiliens étaient «en guerre».

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;