Après l’arrestation fin février en Israël de trois personnes accusées d’avoir usurpé l’identité du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, celui-ci a affirmé en riant, vendredi 29 mars, que personne ne pouvait se faire passer pour lui.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a réagi vendredi après l’annonce de l’arrestation fin février en Israël de trois personnes accusées d’avoir usurpé son identité pour escroquer des Français à hauteur de plusieurs millions d’euros.

«On ne peut pas se faire passer pour moi», a-t-il déclaré aux journalistes à New York, en marge de réunions à l’Onu, en riant. «Si on essaye de se faire passer pour moi, on va en prison, c’est ce qui arrive», a-t-il ajouté.

Interrogé sur la crédibilité de ce bureau d’escrocs par rapport à son propre cabinet, le ministre a répondu: «ils étaient assez forts et malheureusement il y a des gens qui en ont été victimes». «Ils imitaient bien ma voix, mais bon, on ne peut pas me ressembler», a-t-il ajouté.Fin février en Israël, la police a arrêté un trio de Franco-Israéliens soupçonnés d’avoir escroqué des victimes françaises à hauteur de plusieurs millions d’euros en se faisant passer pour le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Les faussaires se faisaient passer pour le chef de la diplomatie française au téléphone, par courriel ou dans des discussions sur Skype afin de demander de l’argent à des hommes d’affaires. Ce n’est pas la première fois que l’identité de M.Le Drian est usurpée à des fins criminelles.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;