Le développement d’une machine à laver pouvant être exploitée lors des expéditions lunaires et sur «d’autres engins interplanétaires» a été lancé par une société russe. Actuellement, les cosmonautes en orbite sont contraints de jeter avec les autres déchets leurs vêtements, ce qui rend ce projet russe véritablement ambitieux.

Une machine à laver destinée à être utilisée en orbite est en train d’être élaborée par la société russe RKK Energia qui construit également des vaisseaux spatiaux Soyouz.

Ce projet est censé changer complètement le mode de vie des vols spatiaux, puisqu’aujourd’hui, les cosmonautes sont obligés de changer souvent leurs vêtements et de se débarrasser du linge sale en le stockant et en le jetant avec les autres déchets. De retour sur Terre, une fois entrés dans l’atmosphère, ces déchets se désintègrent.

«Pour de futures expéditions lunaires et d’autres engins interplanétaires, RKK Energia a commencé le développement d’une machine à laver spatiale», indique sur sa chaîne YouTube l’entreprise.

On ignore pour le moment les détails de ce projet, mais il est évident que les spécialistes auront recours à une technologie de réutilisation de l’eau, selon des médias russes.

Dans un article des chercheurs de RKK Energia publié en 2017, ils recommandaient d’utiliser pour le lavage spatial du dioxyde de carbone qu’il est possible de transformer en liquide sous pression.

De plus, la société Energia projette de commander le développement d’un aspirateur spatial. L’appareil pourra absorber de la poussière, des cheveux, des fils, des petites gouttes et des miettes, etc. Il sera au départ exploité dans l’ISS, mais, par la suite, il pourra être utilisé lors de vols spatiaux plus longs, ainsi que sur des bases lunaires ou martiennes.

L’année dernière, l’Institut de recherche et d’ingénierie des matériaux à Moscou avait annoncé le lancement du développement de moyens sanitaires et hygiéniques, comprenant une douche, un sauna et un lavabo pour les vols spatiaux.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;