Trois jeunes Africains ont été inculpés aujourd’hui à Malte après le détournement du pétrolier ravitailleur Elhiblu 1 qui les avait secourus cette semaine en Méditerranée et dont un commando de la marine maltaise avait ensuite repris le contrôle, a constaté l’AFP.

Les trois inculpés, deux Guinéens et un Ivoirien âgés respectivement de 15, 16 et 19 ans, sont soupçonnés d’avoir commis un acte de terrorisme en ayant détourné le navire qui avait secouru mardi 108 migrants au large de la Libye. La justice maltaise leur reproche d’avoir pris le contrôle du pétrolier en faisant usage de la force et d’intimidation.

Les trois jeunes hommes, qui ont plaidé non coupables, ont été placés en détention provisoire en attendant leur comparution devant un tribunal. Ils encourent une peine pouvant aller de sept à 30 ans de prison.

«Ils étaient désespérés et ne voulaient absolument pas retourner en Libye», a déclaré dans la presse maltaise le commandant du navire. «La panique et la confusion ont éclaté lorsque les migrants ont compris que l’on retournait en Libye», a-t-il ajouté. À plusieurs reprises ces derniers mois, des migrants raccompagnés en Libye ont refusé de descendre du navire et les autorités libyennes ont employé la force.

Etiquette: ; ;