La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie des enquêtes sur les deux charges explosives découvertes lundi devant une trésorerie et la direction départementale des Finances publiques à Bastia, a indiqué à l’AFP la procureure de Bastia Caroline Tharot.

Ces charges, qui n’ont pas explosé, ont été trouvées par des agents des finances publiques à trois jours de la visite dans l’île, jeudi, du président de la République Emmanuel Macron. Ces découvertes font également suite à deux attentats commis ce week-end sur l’Ile de Beauté, et qui ont visé deux villas.

Etiquette: ;