Au côté du Premier ministre irlandais Leo Varadkar, Emmanuel Macron a estimé que l’Union européenne n’avait pas être otage de la crise politique britannique. Le président français a ajouté que si Londres ne trouvait pas de solution d’ici le 10 avril, cela équivaudrait à une sortie sans accord.

Etiquette: ; ;