Le contrat pour la construction du plus grand méthanier au monde a été signé le 2 avril avec le norvégien DNV GL en marge de la conférence LNG2019 de Shanghai, a annoncé l’entreprise chinoise Hudong-Zhonghua Shipbuilding. Cette année, la Chine pourrait devancer le Japon en tant que premier importateur de GNL.

L’entreprise chinoise Hudong-Zhonghua Shipbuilding a annoncé sur son site avoir signé le 2 avril, en marge de la conférence LNG2019 de Shanghai, un contrat avec le norvégien DNV GL pour la construction du plus grand méthanier au monde.

Avec une capacité de 270.000 mètres cubes de gaz naturel liquéfié (GNL), le navire pourrait alimenter pendant un mois l’équivalent de 4,7 millions de foyers dans une ville comme Shanghai.En qualifiant le développement de ce méthanier de «solution économique, efficace et novatrice», l’entreprise chinoise indique que sa construction permettra de réduire le coût des livraisons de 25% à 30%.

Actuellement, les plus grands méthaniers au monde sont ceux de classe Q-Max, lesquels affichent une capacité de 260.000 mètres cubes.

La construction de ce navire doit être achevée d’ici fin 2020. Hudong-Zhonghua Shipbuilding ne donne cependant pas plus de précision sur sa date de mise en service.

Selon Mike K. Wirth, le patron du groupe pétrolier américain Chevron, qui a participé à la conférence LNG2019, «cette année, la Chine serait le premier importateur mondial de gaz naturel». Pour le moment, c’est le Japon qui détient la palme dans ce domaine.

Etiquette: ; ; ;