Le Haut Conseil électoral (YSK) turc a ordonné aujourd’hui le recomptage des bulletins de vote dans huit des 39 arrondissements d’Istanbul, ville où les résultats initiaux des élections municipales de dimanche dernier accordent une légère avance à l’opposition.

Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, dénonçant des irrégularités, avait déposé des recours dans la totalité des arrondissements d’Istanbul et d’Ankara, la capitale. Le président du Haut-comité électoral (YSK) Sadi Güven a précisé que les voix recomptées étaient « en majorité » des bulletins comptabilisés comme nuls lors des élections municipales dimanche. D’après les médias turcs, le recomptage a commencé dans la nuit de mardi à mercredi dans sept districts. Ces opérations ont été momentanément suspendues après un appel de l’opposition, avant de reprendre après un contre-appel de l’AKP.

A Istanbul, le candidat du Parti républicain du peuple (CHP), Ekrem Imamoglu, a selon les résultats initiaux environ 25.000 voix d’avance sur son rival de l’AKP, l’ancien premier ministre Binali Yildirim. Aujourd’hui, il a exigé que le conseil électoral le proclame officiellement vainqueur et nouveau maire de la ville.

Les bureaux du YSK à l’échelle des districts ont jusqu’à jeudi pour étudier ces recours, puis des appels sont possibles jusqu’au 10 avril. Dans l’attente des résultats officiels, les journaux progouvernementaux multiplient les accusations de fraudes, comparant pour certains ce scrutin à la tentative de coup d’Etat contre Erdogan en 2016.

Etiquette: ;