Sibeth Ndiaye, l’ancienne conseillère d’Emmanuel Macron et la nouvelle porte-parole du gouvernement, qui a succédé officiellement à Benjamin Griveaux lundi, a avoué sur BFM TV avoir «beaucoup hésité» avant d’accepter le poste proposé par le Premier ministre.

Sur le plateau de BFM TV, la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a fait part de son hésitation à accepter la proposition d’Édouard Philippe.

«C’est un moment qui est très difficile. J’ai beaucoup hésité», a-t-elle annoncé.

Selon Mme Ndiaye, chez elle, comme chez beaucoup de femmes, les doutes tenaient à la question de sa capacité à accomplir la mission proposée.

«Heureusement, j’ai eu la chance que la personne qui m’a posé la question, en l’occurrence Édouard Philippe, le Premier ministre, m’a tout de suite donné confiance», a-t-elle poursuivi, ajoutant que c’était très important pour elle.

Selon elle, cette confiance a été un élément déterminant dans la prise de sa décision.«Et puis à un moment donné, où dans votre vie, après beaucoup d’engagements, beaucoup de passion que vous mettez dans votre métier, vous avez envie de voir comment cela se passe de l’autre côté du miroir, et aussi, quelque part, de rendre à mon pays ce qu’il m’avait beaucoup donné», a-t-elle conclu.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;