Les parlementaires britanniques ont voté une proposition de loi visant à forcer Theresa May à repousser la date du Brexit afin d’éviter une sortie sans accord de l’Union européenne.

Les députés britanniques ont voté mercredi soir une proposition de loi visant à obliger la Première ministre Theresa May à repousser la date du Brexit au-delà de la date butoir du 12 avril afin d’éviter une sortie sans accord de l’UE.

La proposition de loi a été adoptée de justesse, par 313 voix contre 312, et doit être examinée jeudi par la Chambre des lords, la chambre haute du Parlement. La demande de report devra ensuite être approuvée par les dirigeants de l’UE.L’accord sur le Brexit, conclu fin novembre entre Londres et Bruxelles, avait déjà été rejeté trois fois par les parlementaires.

Initialement prévue pour le 29 mars, la sortie de l’UE avait été repoussée, avec l’aval des dirigeants européens, au 12 avril. Un nouveau délai devra être approuvé à l’unanimité par les 27 pays membres de l’Union européenne, lesquels se réuniront à Bruxelles pour un sommet exceptionnel le 10 avril. Pour obtenir un report au-delà du 22 mai, le Royaume-Uni devra participer aux élections européennes, prévues entre le 23 et le 26 mai, ce que le gouvernement britannique veut éviter.

Etiquette: ; ; ; ; ;