L’Otan compte augmenter le nombre de ses missions de renseignement en mer Noire et intensifier ses exercices militaires avec l’Ukraine et la Géorgie, a annoncé le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

Les chefs de diplomatie des pays membres de l’Otan ont décidé jeudi d’augmenter l’ampleur des opérations de renseignement en mer Noire et la fréquence des manœuvres organisées dans cette région avec l’Ukraine et la Géorgie, a annoncé jeudi à Washington le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg à l’issue d’une réunion du Conseil de l’Atlantique nord.

«Nous intensifions nos efforts en mer Noire et dans sa région. Nous avons convenu d’un ensemble de mesures visant à améliorer notre connaissance de la situation et à renforcer notre soutien à la Géorgie et à l’Ukraine dans la formation des forces maritimes et des gardes-côtes, les visites de ports et le partage d’informations», a indiqué M.Stoltenberg devant les journalistes.

Et de rappeler qu’un groupe naval de l’Otan était actuellement en patrouille en mer Noire où il participait à des exercices avec des navires ukrainiens et géorgiens.Commentant les propos de M.Stoltenberg, le ministre polonais des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz a indiqué que l’intensification des activités de l’Otan en mer Noire en était encore au stade de la décision politique et que les détails restaient à préciser.

L’ambassadrice américaine auprès de l’Otan, Kay Bailey Hutchison a annoncé mardi que Washington travaillait à un plan qui prévoit l’envoi de nouveaux navires de l’Alliance en mer Noire. Le Kremlin a indiqué jeudi voir cette proposition américaine «de manière négative».

Selon le président de la commission de la défense de la Douma (chambre basse du parlement russe), Vladimir Chamanov, la Russie prendra les mesures nécessaires en cas d’apparition de navires de l’Otan au large de ses côtes dans la mer Noire.

Etiquette: ; ; ;