Donald Trump a ordonné le limogeage lundi du directeur du Secret Service au lendemain de la démission de la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.

Randolph Alles n’est plus le directeur du US Secret Service (USSS). Le patron de la prestigieuse police d’élite chargée de la protection du président des États-Unis, va quitter prochainement son poste, a annoncé lundi 8 avril la Maison Blanche sans donner les raisons de ce départ inattendu.

« Le directeur du Secret Service, Randolph Alles […] partira prochainement et le président Donald Trump a choisi James Murray, qui a fait sa carrière au sein de l’USSS, pour le remplacer à partir de mai », a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de l’exécutif américain.

Cette annonce intervient au lendemain de la démission de la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen. Elle intervient aussi dix jours après l’interpellation d’une Chinoise qui s’était introduite, en possession de plusieurs téléphones et d’un « logiciel malveillant », dans le club de Mar-a-Lago en Floride où le président Donald Trump passait le week-end.

Interrogé mercredi sur cet incident, Donald Trump n’avait émis aucune critique sur le Secret Service. « Ils ont fait un travail fantastique depuis le premier jour. Je suis très content d’eux », avait-il affirmé. Randolph Alles « a fait un très bon travail au cours des deux années écoulées et le président le remercie pour ses plus de quarante années au service de notre pays », a ajouté Sarah Sanders dans un bref communiqué.

Etiquette: ; ;